Cathédrale Saint-Louis

Témoin de notre histoire, pièce magistrale de notre patrimoine.

De 1671 à 1890, se sont succédé plusieurs églises de styles différents, victimes tour à tour d’incendies, de tremblements de terre et de cyclones. Celui du 18 août 1891 détruisit complètement une structure mise en place provisoirement. En 1893 débutèrent des travaux de (re)construction, dirigés par l’architecte Henri Picq (aussi auteur des plans de la bibliothèque Schœlcher). Son projet novateur proposait de doter l’église d’une charpente métallique résistant aux secousses sismiques, aux vents et aux incendies. De style roman-byzantin, la cathédrale fut inaugurée le 2 juillet 1895 par Monseigneur Carméné, alors évêque de la Martinique.

L’édifice présente de nombreux atouts esthétiques dont ses orgues qui lui ont valu d’être classé monument historique par un arrêté du 9 octobre 1990.

Un intérieur riche en symboles

Cinq cloches fondues, une table de communion et un autel en marbre fin, ainsi qu’une chaire en bois sculpté représentent des œuvres d’art majeures. A l’étage, un balcon en fer déroule sa dentelle et deux tribunes sont bordées de garde-corps ouvragés en fer forgé. Dix-sept vitraux s’alignent pour orner la façade d’entrée, le haut des portes et des fenêtres, le transept, l’abside, le déambulatoire et les bas-côtés.

L’ensemble se répartit en trois sous-ensembles : le cycle « Saint-Louis », saint-patron de l’édifice, au-dessus du chœur; le second sous-ensemble illustre des scènes tirées de l’Ancien ou du Nouveau testament et trois vitraux commémorent des évènements de la paroisse.

Une restauration fidèle

Les travaux de restauration, débutés en 2002, ont été répartis en quatre phases majeures. La plus importante reposait sur le démantèlement et la reconstruction de la flèche de la cathédrale, symbole chrétien qui représente l’élévation de l’homme vers Dieu. Ainsi, la rénovation du massif occidental avec la dépose et repose de la flèche a nécessité 1 500 heures de fabrication et 4 000 heures de pose. Entièrement réalisée en acier, ajourée avec grilles à motifs et croix de fer (réplique fidèle de l’originale de 1894), la flèche mesure 27 m de haut (flèche, croix, coq doré et sphère en cuivre recouverte de pétales d’or) et pèse 12,5 tonnes. Elle a été posée le lundi 7 mars 2016, au lendemain de sa bénédiction par Monseigneur Macaire.

A l’occasion des Boucans de la Baie, la cathédrale ouvrira ses portes aux visiteurs.

L’Office du Tourisme organise des visites. Pour toute réservation, merci de le contacter : Office de Tourisme de Fort de France

76 rue Lazare Carnot

0596 602773

www.tourismefdf.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.