Anyes Noël, Retenir Port-au-Prince

De passage sur sa terre natale, dans la commune de Vieux-Habitants, Port-au-Prince et le théâtre ne sont jamais loin. – Texte et photographie Cédrick Isham

Anyes Noël est comédienne. Partout, tout le temps.

En Haïti où elle vit depuis 2015, et en Guadeloupe même quand les planches sont des herbes folles, sauvages de celles qu’on arrache.

Port-au-Prince dont elle fait la connaissance, un personnage de fiction qu’il faut apprivoiser, se vêtir de ses oripeaux pour être lui. Être la ville qui vous accueille. C’était en 2013 à l’occasion d’une participation à un film « franco-belgo-guadeloupéano-haïtien. »

Anyès Noel

Retenir Port-au-Prince, maintenir vivace la proximité avec ses « frères caribéens ».

Seule la création peut permettre ça. Alors la comédienne propose « Chyen Kréyol », un projet éclot de la terre de Guadeloupe qui s’épanouit ensuite en Haïti.

Ce monologue chargé de puissance réunit des femmes autour d’un choeur théâtral, ce sera le premier d’une longue série de projets aussi engagés que pertinents.

À l’initiative du Festival 4 Chemins, Anyes met en scène « Gouyad Senpyè » avec d’anciennes détenues. La vie, leur vie, la vraie racontée sur les planches dans tout le pays.

FB @anyesfactory

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.