Gael Rapon - photographe

Gaël Rapon, Pourvu qu’il y ait des tournesols

Il n’y a qu’avec l’œil que Gaël Rapon s’invite. Il n’y a qu’avec l’œil qu’il salue, doigt sur l’objectif, la substance intime et l’allégorie des âmes. -Texte Coralie Custos Quatreville- Un peintre de la photographie Son travail est texture, composition et recomposition. Sa démarche est lumière charnelle pour vaincre l’opacité, le dedans du dedans et les heures sombres lorsque l’ennui rencontre le vide.  On entre … Continuer de lire Gaël Rapon, Pourvu qu’il y ait des tournesols

Be creative and let the world say what it will !

Un jour, je marchais avec mes filles dans les rues de Pointe-à-Pitre. Je prenais quelques photos des graffitis de la ville et Jade, l’une d’elles, m’a dit une petite phrase toute simple qui a ouvert le puits de ma créativité : « Papa ? Tu as déjà fait une chanson sur les graffitis. ? » Non, jamais. Mais à la minute où j’ai répondu, le projet d’en faire … Continuer de lire Be creative and let the world say what it will !

« Les Archipels du moi », par François Piquet

Sur cette case de Morne-à-l’eau, j’ai posé un couple mixte rassemblant plusieurs pièces de l’histoire des arts. La femme est dans la position de la « Vénus » de Boticelli, et sa tête de lavabo blanc est signée « R.Mutt », comme l’urinoir de Duchamp, le premier ready-made. Le corps de l’homme allie les positions reconnaissables des statuettes Dogon et un masque « bidon », comme ceux d’Hazoumé. Les deux se … Continuer de lire « Les Archipels du moi », par François Piquet

Damien Jelaine, Alchimiste de l’image

D’abord, une histoire d’amour Damien rencontre son premier grand amour à l’âge de 7 ans. Un soir, sa mère rentre, une VHS à la main. Le chef d’œuvre : Terminator du réalisateur James Cameron. « Le cinéma me donne une raison de me lever depuis mes 7 ans. Terminator est le premier film qui m’ait marqué. J’ai tout de suite su…». L’amour sans sacrifice ?! En 2009, le … Continuer de lire Damien Jelaine, Alchimiste de l’image

Le bal des bœufs tirants

Chaque année peu avant la fin de la saison cannière (juin-juillet), commencent, pour une période de 6 mois, les compétitions de bœufs tirants. Ces concours, spécifiques à la Guadeloupe et en particulier à l’île de Marie-Galante, donnent lieu à de véritables rendez-vous populaires, soigneusement organisés par les différents clubs et comités d’agriculteurs dans l’île et sur le « continent » regroupés en fédération. A cette période il est fréquent de croiser ces puissants animaux docilement juchés … Continuer de lire Le bal des bœufs tirants